Press

Review of Gstaad Menuhin Festival

August 6, 2018


"Changement de rythme le lendemain avec le concert final de l’Académie de direction. Direction la tente des concerts, magnifique construction temporaire mais à l’acoustique pertinente pour un petit orchestre, le Gstaad festival Orchestra, composé de jeunes musiciens recrutés pour le festival dans les orchestres de monde entier. Cette « Conducting Academy » a formé pendant trois semaines quelques douze apprentis chefs, sous la houlette de Johannes Schlaefli, professeur à la Haute-Ecole des arts de Zürich (Züricher Hochschule der Künste) . Neuf dirigeants paraissaient au concert, chacun se voyant attribuer un mouvement… exercice ingrat pour certaines œuvres notamment la symphonie « La Suisse » de Mendelssohn dont le deuxième mouvement est sans intérêt. Sur les neufs chefs entendus, trois se démarquent : la Coréo-américaine Holly Choe (économie de gestes mais gestes hauts et lointains si besoin, dirige avec le regard, très bons choix des tempi et des nuances), l’Autrichienne Katarina Wincor (gestiques étranges très haute et virile mais les résultats sont là !  Un son très tenu) et la Norvégienne Tabita Berlung (gestes énergiques, amples et aiguës, belle ascendance sur les musiciens). Trois femmes chefs ! Trois noms à retenir et à programmer. On jubile."

English Translation:
Change of pace the next day with the final concert of the Academy of Management. Head for the concert tent, a magnificent temporary construction but with the appropriate acoustics for a small orchestra, the Gstaad Festival Orchestra, composed of young musicians recruited for the festival in orchestras around the world. This Conducting Academy trained for a period of three weeks some twelve apprentice chefs, under the leadership of Johannes Schlaefli, a professor at the Zurich University of the Arts (Züricher Hochschule der Künste). Nine leaders appeared at the concert, each being given a movement ... ungrateful exercise for some works including the symphony "Switzerland" Mendelssohn whose second movement is uninteresting. Of the nine chefs heard, three stand out: the Korean-American Holly Choe (economic gestures but gestures high and far if necessary, directs with the look, very good choice of tempi and nuances), the Austrian Katarina Wincor (...) and the Norwegian Tabita Berlung (...). Three women leaders! Three names to remember and to program. We are jubilant.


http://classiquemaispashasbeen.fr/2018/08/06/compte-rendu-trois-jours-au-gstaad-menuhin-festival/?fbclid=IwAR20cYQIEdc-1JeUr1J2iD3P_il0uD5S9BCPiUyld5aSJZKBlo66C589aF0

© 2020 Holly Hyun Choe. All rights reserved.
Privacy Policy

Terms and Conditions